Vous lisez...
2002, France, Merde et Remerde

C’est quelqu’un qui m’a dit de te dire de fermer ta gueule

Tu connais Carla Bruni ? Oui ? Et ben aujourd’hui, j’ai décidé de la descendre en beauté, de vomir un jet  irrépressible de bile sur son disque de façon à le détruire d’une manière totalement irréversible.

Le disque s’ouvre sur une chanson qu’on a tous trop entendue. La maintenant, je l’écoute, histoire de me remettre dans le bain. Les arpèges minimalistes se marient bien avec la voix enrouée de la pas encore première dame de France. Quand je dis qu’ils se marient bien, il faut comprendre: quand tu mets de la merde avec de la merde, ça donne un bon gros tas de merde. Le pire du pire c’est quand elle se met à hmmhmmmer avec un fond difficilement identifiable à l’arrière (violon ? synthé ?). Le disque enchaîne sur Raphaël, la chanson la moins pourrie cramée du lot. La voix est pas trop mauvaise, les accords ont une certaine dynamique qui sauve le tout. Et puis ça parle de cul. Et puis Raphaël, j’aimais déjà bien ce prénom à l’époque, donc forcément. Mais ça reste de la daube. Ceci dit, on sent quand même pas mal la patte de Bertignac dans la production. Comme quoi, ça paye d’avoir été groupie du temps où on était mannequin (Big up à toi Kate Moss !). M’enfin, Raphaël finit et on repart sur un morceau dégoutant de guimauve. Avec des paroles super engagées: «Il faudrait que tout le monde réclame, auprès des autorités, une loi contre toute notre solitude». Eh ben putain ! Enfin, maintenant qu’elle est première dame, elle va bien nous pondre ça non ? Et ça continue sur le morceau suivant et le suivant, et le suivant… Franchement, j’ai rarement écouté un album où toutes les chansons se ressemblaient autant…

Sans déconner, j’ai du mal là. Je suis en train de l’écouter, et si je ne le chroniquais pas en direct live, je me ferais chier, mais d’une force ! Encore pire que dans mes cours d’anglais de DEUG… J’ai du mal à choisir mes mots pour définir l’ennui. Ah, pardon, une autre piste qui tente, sans succès, de sauver un peu la galette: Le Plus Beau du Quartier où elle se met dans la peau d’un mec qui couche avec tout et n’importe quoi, quel que soit le sexe, et qui se la pète un peu. M’enfin, y a du rythme et on sent à nouveau la patte de Bertignac. Par contre après, les quatre dernières pistes, je n’y arrive pas. À trouver les mots pour dire à quel point je trouve ça mauvais, out of tune, surfait, gnan-gnan, guimauve…

Il y a des personnes à qui on devrait INTERDIRE, par la voix du législateur, de chanter. Carla Bruni nous démontre avec une rare maestria et dès son premier album qu’elle fait définitivement partie de ces gens là !

Publicités

Discussion

2 réflexions sur “C’est quelqu’un qui m’a dit de te dire de fermer ta gueule

  1. Mais tu ne parle même pas d’orange goblin dans ton blog?

    …De toutes façons la musique c’est pour les tapettes.

    Publié par MrLoutre | 11 juin 2010, 22:41

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :